Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

De l’importance de Noël pour les Animaux Fantastiques

25 décembre 2016

Si l’on vous dit Harry Potter, à quel moment de la saga pensez-vous en premier ? Une épique bataille contre Lord Voldemort ? Un petit garçon tout maigre qui fait gonfler sa tante comme un ballon ? Un match de Quidditch endiablé entre Gryffondor et Serpentard ? Ou bien des vacances de Noël dans un grand château aux décorations scintillantes, avec des batailles de boules de neige ensorcelées et de la tarte à la mélasse ?
Probablement ce dernier, n’est-ce pas ?

Noël dans Harry Potter

Dans la saga, l’importance de la période de Noël est centrale. Elle permet en effet, grâce à la liberté d’action offerte par les vacances, de développer des ressorts d’intrigue importants : les recherches sur Nicolas Flamel et la découverte du Miroir du Risèd dans le tome 1, la visite dans la salle commune des Serpentards grâce au Polynectar dans le tome 2, etc... Mais aussi de développer certains personnages, comme Hermione, pour qui le bal de Noël dans le tome 4 est un passage important.

JPEG - 264.8 ko

Cette période de Noël est également l’occasion de faire figurer des moments de convivialité, où tous les personnages sont réunis. Ces scènes constituent des sortes de phares, des points lumineux dans un univers qui s’assombrit au fil des livres : on peut citer notamment le Réveillon au Terrier dans le tome 6, où le lecteur peut prendre des nouvelles de personnages qu’il voit peu comme Remus Lupin ; ou encore la visite d’Harry et Hermione à Godric’s Hollow dans le tome 7, où un moment de recueillement avec les personnages dans le cimetière contraste avec une scène d’action chez Bathilda Tourdesac permettant là encore de faire avancer l’intrigue.

La période de Noël donne ainsi lieu à certains des moments les plus mémorables de la saga. Elle permet de développer l’atmosphère magique de Harry Potter ; et qui ne s’est jamais surpris, à l’arrivée du mois de Décembre, à avoir soudainement envie d’en revoir un film ou d’en relire un livre ? Cela montre bien que, même si ce n’est jamais mis en avant de manière explicite, Noël constitue l’une des vertèbres essentielles de la saga, permettant de mettre en place un vrai lien de cohésion à la fois entre les personnages et avec le lecteur.

L’absence de Noël dans les Animaux Fantastiques : un manque ?

Dans le premier film de la nouvelle saga des Animaux Fantastiques, nous n’avons en revanche pas assisté à la même représentation de la période de Noël, sans réelle célébration : les personnages ne semblent pas y prêter attention, peut-être en raison de leur âge. Nous n’avons certes plus affaire à des enfants, pour qui Noël est bercé de plus de magie que pour les adultes, mais l’on peut tout de même se demander si cette non-représentation portera préjudice à l’histoire dans son ensemble.

Tout d’abord, ce choix est-il conscient ? Peut-être est-ce le résultat du changement de format opéré par J.K. Rowling, et de la restriction de temps qui vient avec. On n’a alors peut-être pas jugé utile de faire figurer la fête dans le film, au détriment d’autres scènes méritant plus de développement. Si ce choix est justifié, on aurait cependant tort de sous-estimer le rôle que Noël pourrait jouer dans cette nouvelle saga.

JPEG - 424.3 ko

On a en effet tendance à se souvenir avec plus de force – et de tendresse – des moments où les personnages sont tous ensemble et connectés les uns aux autres. Or la période de Noël facilite la mise en place de ces scènes. Dans un univers déjà plus sombre que celui de la saga potterienne, il est important de ne pas les oublier – qui a envie de voir un film entièrement triste et sérieux ? L’humour est certes déjà bien présent dans ce premier film, mais il ne suffit pas à faire s’attacher le spectateur à l’ensemble, ni à s’identifier dans l’histoire. Dans un monde où pour beaucoup, la période de Noël est, au-delà de toute considération religieuse, un moyen de se retrouver en famille (ou entre amis) de manière chaleureuse, le spectateur se sent plus connecté à des personnages partageant cette tradition. Cela permet également d’offrir plus de richesse à ces mêmes personnages, en explorant pourquoi pas les relations entre eux, avec leur famille, ou encore leur background. C’est ce genre d’occasion qui nous abreuve de petits détails, les rendant beaucoup plus réalistes. Comme en peinture, ce sont ici les petites touches qui comptent, pour rendre l’ensemble plus beau.

Les Animaux Fantastiques reprendra-t-il alors les mêmes codes que Harry Potter concernant Noël, ou bien la séparation entre les deux sagas s’opérera-t-elle également sur ce point ? J.K. Rowling trouvera-t-elle une manière différente de faire figurer des scènes de joie et d’amour, valeur si chère à la saga potterienne, dans ce nouvel univers beaucoup plus sombre ? Ne pas faire figurer de scènes de Noël, n’est-ce pas se priver de belles possibilités en terme de mise en scène de la magie et de développement, à la fois des personnages et de l’intrigue ? Noël, si implanté dans l’esprit potterien, agirait comme un lien entre les deux sagas, sans pour autant interdire toute liberté à la nouvelle qui pourrait montrer cette période de manière différente. Il nous faut désormais attendre les prochains opus pour avoir le fin mot de l’histoire... Joyeux Noël à tous !

Inspiré d’un article de Mugglenet.

PS :

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez dorénavant soutenir financièrement la Gazette et ses projets sur Tipeee !


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :