Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

La Mort de ***** : les secrets du voile

13 juin 2004

Pour ceux qui n’auraient pas encore lu le cinquième tome des aventures d’Harry Potter, l’Ordre du Phénix, lisez cet article à vos risques et périls !

Cet article tente de percer les secrets et mystères qui entourent l’une des deux morts importantes du cinquième tome ...

Spoilers donc !

Méfiez-vous....

Ah... le doux mois de juin est de retour, synonyme de soleil et de début de grandes vacances, mais aussi, à Poudlard comme ailleurs, d’examens ! Pour Harry, le mois de juin est quant à lui synonyme de dangers imminents et d’aventures périlleuses !

A la fin du cinquième tome, c’est d’ailleurs pendant une de ses épreuves de B.U.S.E que Harry commencera sa plus mystérieuse aventure dans un département du Ministère de la Magie qui ne l’est pas moins, celle-ci le mènera malheureusement même à la douloureuse mort de Sirius...
Voilà, comme je vous l’ai annoncé le mois dernier, le décès d’un de nos personnages préférés fera l’objet de mon article ce mois ci, mais ce n’est pas tout, car comment évoquer la mort de ce fugitif au grand cœur sans parler du voile à travers lequel il a disparu ? Pour résumer, je dirais que nous allons donc nous pencher sur ces deux éclats finals du cinquième tome...
Pour (enfin) commencer ce sujet, je vous propose de relire la disparition que l’on pourrait qualifier d’expresse de Sirius, tellement expresse que l’on eût pu aisément la louper à la première lecture...

« Le deuxième jet de lumière le frappa en pleine poitrine. [...] Sirius sembla mettre un temps infini à tomber. Son corps se courba avec grâce et bascula lentement en arrière, à travers le voile déchiré suspendu à l’arcade. Harry vit la peur et la surprise se mêler sur le visage émacié, autrefois si séduisant, de son parrain qui traversa l’antique arcade et disparut au-delà du voile. L’étoffe déchirée se souleva un bref instant, comme agitée par une forte rafale, puis se remit en place. »

Troublant ce passage, non ? La première question qui se pose est, où est Sirius et que lui est-il arrivé, et c’est Lupin qui nous apporte très rapidement la réponse à cette question.

« - Tu ne peux rien faire, Harry... [...] - Il est trop tard, Harry. [...] - Tu ne peux rien faire, Harry... Rien... C’est fini pour lui. »

La première chose à prendre avant tout en compte est donc se voile, et hélas nous en savons très peu sur lui, sinon qu’il est situé au centre d’une immense salle mal éclairée, à l’atmosphère très froide et ressemblant à un amphithéâtre ou au genre de tribunal dans lequel s’est rendu Harry dans le chapitre huit de « L’Ordre du Phénix ». Donc comme ce voile est encore une énigme pour nous tous, il ne nous reste rien d’autre à faire que spéculer sur l’usage qu’on peut bien en faire au sein du Département des Mystères...

Expérimentation de savants fous ?

Nous avons pu constater tout au long des chapitres se déroulant dans le Département des Mystères qu’apparemment des sorciers tentent des expérimentations sur tout ce qui fait l’homme, l’intelligence (salle des cerveaux), l’amour (porte bloquée), j’en passe et des meilleures... Alors est-ce que ce voile ne pourrait-il pas être relié à la mort qui fait elle aussi partie intégrante de la vie de tout homme, car la vie conduit fatalement, plus ou moins vite cependant, à la mort. C’est triste mais c’est comme ça... Alors est-ce que ce voile pourrait-il être un moyen mis en place par quelques sorciers plus ou moins bien intentionné afin d’accélérer ce processus menant à la mort ? La question reste en suspend.

Peine de mort façon sorcier... ou purgatoire ?

Comme je l’ai précisé un peu plus haut, la pièce dans laquelle se trouve le voile ressemble à s’y méprendre selon la propre description de l’auteur à un tribunal de sorcier. Alors, pourrait-il être possible que ce tribunal, si ça en est réellement un, soit réservé au sorciers les plus dangereux auquel on est quasiment sûr de donner la peine maximale, à savoir : le voile... Qui pourrait être alors l’équivalent de la peine de mort (et peut-être un autre moyen détourné pour cette chère J.K. Rowling de critiquer cette pratique contestable). Seule petit bémol pour cette théorie, il existe déjà une pratique équivalente vue dans le Tome III, le baiser du détraqueur car sans âme, où est la vie ?
Une autre possibilité de châtiment sorcier pourrait être que ce voile soit une sorte de purgatoire, un trou dont on ne ressort sûrement jamais et où l’on vit les pires des souffrances.

Ouverture sur une dimension autre ?

Il y a aussi une autre façon de voir ce voile, on peut facilement imaginer qu’il est une sorte de porte donnant sur une dimension autre...
Mais cette théorie reste très hypothétique car on ne sait pas quelle peut être cette dimension, pourquoi les gens ne peuvent en revenir, etc... On peut bien sûr se dire que Harry pourrait très bien la visiter avec pourquoi pas Lupin ou Fol Œil mais ça me semble un peu léger !

Cimetière pour sorcier ?

Ce voile pourrait enfin avoir une dernière fonction un peu surprenante, celle de cimetière. En effet nous n’avons jamais su où les sorciers décédés allaient et s’il existait une sorte de rituel pour leur dépouille, etc... Alors, est-ce derrière ce voile que vont tous les morts ?

Harry, la tentation du vide, et les voix...

Jusqu’à là tous ces paragraphes n’étaient que des suppositions basées sur des théories plus ou moins folles mais n’ayant jamais un caractère vraiment concret. Or dans le passage où Harry découvre le voile, il se passe quand même deux choses assez déstabilisantes...
Premier fait étrange, Harry se sent attiré par le voile comme hypnotisé, il lui trouve même une certaine beauté, il s’en approche très prêt jusqu’à ce que Hermione le remette dans le droit chemin et qu’il reprenne le contrôle. Alors que dire, sinon, qu’on peut vaguement tenter un rapprochement avec la mort et la fascination obscure qu’elle représente et qui semble faire perdre tous ses moyens à Harry.
Deuxième fait étrange, ce sont les voix que seuls Harry et Luna semble pouvoir entendre et qui s’échappe de l’autre côté du voile (ou de l’intérieur, si l’on préfère). Nous sommes plus éclairés sur ce fait à la fin du livre quand Luna dit qu’elle avait entendu la voix de sa mère, morte alors qu’elle n’avait que neuf ans, à travers le voile. Elle suppose également que tous les morts qui sont selon elle habituellement dans cette pièce se sont juste caché pour ne pas qu’on les voit... Ce n’est bien sûr que Luna avec toutes ses idées saugrenues mais pour une fois, j’ai trouvé que celle-ci sonnait plutôt vrai...

Voilà pour tout ce qui concerne le voile... Bien sûr, on pourrait spéculer comme ça pendant des heures mais sans plus de preuves concrètes dans le livre, il est profondément ardu de percer le mystère de cet objet fascinant.
Passons maintenant à la mort de notre regretté Sirius. Mais d’ailleurs est-il vraiment mort ? Pour se faire une idée sur la question, nous allons développer ce sujet en plusieurs parties afin d’essayer de comprendre au mieux tous les faits susceptibles de faire pencher la balance d’un côté ou d’un autre...

Le miroir :

Dans le chapitre final du dernier opus en date, Harry découvre le fameux miroir à Double Sens et essaye de prendre contact avec Sirius, ce qui échoue. Deux façons de penser s’offre alors à nous... D’une part, Sirius avait pris le deuxième miroir avec lui et est mort avec. D’autre part, il ne l’avait pas et dans ce cas là, il y a encore de l’espoir...
J’aimerais ajouter que J.K.R. dans son dernier chat l’a abordé très rapidement sans dire si nous le reverrons ou pas dans le tome VI. En tout cas, si Harry le retrouve dans la vieille maison des Black ou ailleurs, non seulement cela contredira ma première supposition mais en plus, il pourrait s’en servir avec le reste de notre infernal trio de Gryffondor. Cela dit, Harry éprouvera sûrement des regrets de ne pas s’être servi du cadeau de Noël de son parrain qui aurait pu changer considérablement les choses...

Pas d’Avada Kedavra :

Si on reprend exactement le passage où un jet de lumière touche Sirius et lui fait traverser le voile, on peut s’apercevoir que l’auteur ne précise pas la couleur du jet... La lumière aurait pu être verte (merci au Grimoire de la gazette qui m’a finalement convaincu que la lumière n’est en aucun cas rouge pour ce sortilège impardonnable) et donc synonyme d’Avada Kedavra. Dans ce cas, Sirius serait bel et bien mort... Mais ce jet de lumière eut pu se trouver bleu, rouge ou de je ne sais quel autre couleur et dans ce cas Sirius ne serait pas mort... de ce sort, en tous les cas. Il s’agissait peut-être même simplement d’un sort servant à déstabiliser l’adversaire et dans ce cas, Bellatrix eut pu s’en servir pour bousculer son cousin à travers le voile... ce qui nous démontrerait une fois pour toute que ce voile, c’est la mort. Mais bon, tout ça devient un peu trop compliqué, non ?

Un innocent pas encore blanchi :

Si, il y existe bien un fait qui pourrait contredire cette mort, c’est le fait que Sirius est un innocent qui n’a toujours pas été blanchi et réhabilité aux yeux de la société, ce qui est pourtant son but ultime. Une question se pose alors ? Pourquoi J.K.R. aurait- elle tué un personnage sans qu’il n’ait accompli sa mission alors que celui-ci se devait d’être un symbole ? Il est possible que Sirius soit blanchi plus tard, à titre posthume, c’est même ce qui risque d’arriver, il n’empêche que c’est dommage...

Après ces trois paragraphes vous ayant encore peut-être laissé un peu d’espoir de revoir l’un de vos personnages préférés, et bien je vais définitivement vous achever avec deux preuves concrètes selon lesquelles Sirius est malheureusement bel et bien décédé et disparu par la même occasion à jamais de la saga.

Dumbledore l’a dit et Harry s’est résigné...ou presque :

Dans le chapitre « La prophétie perdue », nous assistons à un beau duel verbal Harry versus Dumbledore au cours duquel Dumbledore mentionne bien que Sirius est mort (n’oublions pas que comme le dit Dumbledore « Aucun sortilège ne peut faire revivre les morts. » T-IV, p620) et à l’issue de cet entretien musclé, Harry semble s’y être résigné... ou presque car il tente de savoir si Sirius pourrait devenir un fantôme, ce à quoi Nick-Quasi-Sans-Tête lui répond par la négative. J’appuie cette théorie selon laquelle Sirius ne deviendra pas un fantôme par des propos que J.K.R. a tenu dans un chat avec Scholastic en 2000 (et oui à l’époque de la sortie de la « Coupe de Feu » !), en gros la traduction donne ça :
« Vous ne découvrirez réellement ça pas avant le tome VII (note : ce qui explique que Nick soit resté très flou là-dessus), mais je peux vous dire que les personnes les plus heureuses ne deviennent pas des fantômes. Comme vous pouvez le deviner à travers Mimi Geignarde. »
Sirius a eu des mauvaises périodes, son enfance dans sa dure famille et son long séjour à Azkaban mais il a eut aussi de très bonnes périodes avec Remus, Peter... et surtout James ! Mais aussi depuis qu’il a vraiment découvert Harry. N’était-il pas décrit comme quasiment euphorique pendant les fêtes de Noël dans « L’Ordre du Phénix » ? Je ne vois donc vraiment pas pourquoi il deviendrait un fantôme...

Joanne l’a dit :

Dernière preuve irréfutable, cette chère Joanne a dit à l’époque de la promotion du cinquième tome qu’un personnage mourrait et que sa mort l’avait fait beaucoup pleuré, elle a même dit à son mari venu la consoler et lui proposer de supprimer cette mort que dans la littérature pour enfant, il fallait savoir être un tueur sans pitié.
Remarque, si cette mort ne devait être évitée c’est qu’elle va servir, comme elle nous l’a confirmé dans son chat le plus récent (sa mort possède un but).
Je voudrais enfin ajouter que Joanne a qualifié la mort du tome cinq d’irréversible, ce qui signifie bien ce que ça signifie !

Allez, je ne suis pas cruel non plus, même si ma pensée est que la mort de Sirius s’est bien produite, j’ai dans l’idée que celle-ci doit aider Harry à mûrir, à grandir et à se construire... J’ai toutefois trouvé deux petits détails innocents qui pourraient faire plaisir à tous les fans de Sirius et dans le cas d’un des deux remettre en cause mes belles certitudes...

L’affiche ‘Wanted’ :

Dans la saga Harry Potter, il est souvent dit que les sorciers peuvent parler avec des tableaux (La Grosse Dame, le Chevalier de Catogan ou encore celui de Mrs Black ou des directeurs de Poudlard dans le bureau de Dumbledore). Alors pourquoi Harry ne pourrait-il pas dialoguer avec les affiches de Sirius (dont voici un exemplaire, ci-contre)... Bon, c’est vrai ce ne sont que des photos... Et elles ne parlent pas... Mais peut-être qu’avec un enchantement spécial... Oui, d’accord ce ne serait pas vraiment Sirius... Oh et puis j’ai proposé ça pour vous faire plaisir, même si ça semble irréalisable !!!

Le chat de Mrs Rowling pourrait contenir une révélation...

Voici une question de fan à laquelle la réponse de J.K.R. pose plus de questions qu’autre chose. Traduction...

« Si nous revoyons Sirius un jour, quelle forme assumera-t-il ?
Je ne peux absolument pas répondre à cette question, car je risque de m’inculper. »

J.K.R. adore nous embrouiller et la mort de Sirius bien que quasi certaine ne sera que bel et bien confirmé à la fin du Tome VII avec l’arrêt de la saga et pas avant !!!

Voilà, c’est tout pour l’article de ce mois-ci, j’espère qu’il vous aura plût et qu’il aura remué en vous autant de questions qu’il n’en a remué en moi quand j’ai lu toutes ces théories !!!
Le mois prochain, place à un article sur la Seconde guerre qui se profile ou sur les romances qui pourraient bien éclore et qui sont devenues de plus en plus sujet à de longs débats... Bref, je ne sais pas trop, ce sera une surprise !
D’ici là, bon « Prisonnier d’Azkaban » pour ceux qui ne l’auraient pas encore vu. Plus sombre, moins fidèle au livre mais le meilleur des trois si l’on omet d’importants oublis !!!

PS :

A noter : Je tiens à remercier le site Muggle.Net où j’ai pu piocher quelques idées pour cet article, comme pour celui sur les mystères de la prophétie perdue... donc merci !


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :