Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

La guerre est déclarée !

18 octobre 2004

Comme vous le savez, le dernier chapitre de ??L’Ordre du Phénix’’ est intitulé ??La Seconde Guerre commence’’, comme une annonce à ce qui advenir de la saga... Nous rentrons dans les temps les plus sombres de l’histoire et rien ne sera désormais facile à Poudlard comme le confirmait J.K. Rowling lors de sa rencontre avec ses fans au festival du livre d’Edimbourg le 15 août dernier. La vie pour nos protagonistes va être rude et l’affrontement entre le bien et le mal ne se fera pas sans pertes...
Dans l’article d’aujourd’hui, c’est de cette guerre en général que j’ai décidé de parler, j’ai lu de nombreuses théories et j’ai aussi développé les miennes, alors c’est parti pour tout savoir sur cette guerre dont l’enjeu s’avère être crucial !

- La dimension politique sera importante :

Dans le tome cinq, J.K. Rowling par l’intermédiaire de l’horripilante Dolores Jane Ombrage nous fait découvrir un tout nouvel aspect de la société sorcière, à savoir, la dimension politique. Nous découvrons à quel point Fudge est prêt à tout pour imposer son pouvoir, que ce soit avec sa façon de manipuler la presse afin de faire passer Dumbledore pour un vieux sénile, ou avec sa décision de le renvoyer du Magenmagot ou encore avec les bâtons qu’il lui met à Poudlard via sa collègue D.J. Ombrage.
Finalement, à force de refuser de croire Harry, son manège va se retourner contre lui, et J.K. Rowling nous a déjà dévoilé qu’il perdra sa place. Mais qui le remplacera ? Ce nouveau ministre sera très important, car si les batailles joueront un rôle important pour donner un avantage à l’un ou l’autre camp durant la guerre, ce qu’il se passera au Ministère de la Magie sera à surveiller de très prêt, les décisions prises là-bas pourraient bien être celles qui détermineront le vainqueur.
Alors, qui pourrait bien devenir le nouveau ministre ? J’ai déjà évoqué ce sujet dans un précédent article mais entre les révélations de J.K.R. et ce que j’ai pu lire entre temps lire, j’ai décidé de reparler de tout cela...
Voici les candidats qui ont leurs chances pour accéder à ce poste de haute responsabilité :
- Arthur Weasley : Beaucoup de gens pariaient sur lui à cause d’une plaisanterie de Ron... (« On à peu près autant de chance de gagner la coupe cette année que Papa de devenir Ministre de la Magie ») Oui mais J.K. Rowling a confirmé sur son site officiel que ça ne serait pas lui.
- Amos Diggory : Il apparaît comme quelqu’un de sérieux et qui plus est, il veut venger la mort de son fils en débarrassant le pays du sombre lord...
- Amélia Bones : Et oui, il fallait y penser ! Le Ministre pourrait être une Ministre. En effet, J.K. Rowling nous décrit Mrs Bones comme une personne juste et apparemment bien sous tout rapport, de plus, ce pourrait être un moyen pour notre auteur de rendre hommage à Margaret Thatcher qui fut jusqu’alors la seule femme Premier Ministre au Royaume-Uni (de 1979 à 1990 si mes sources sont exactes).
- Lucius Malefoy : Cette perspective ne m’enchante guère plus que vous mais je crois que nous devons nous préparer psychologiquement au choc immense que serait son entrée au plus haut poste. En effet, trois indices me permettent de présager de cela. Le premier étant une interrogation de nombreux fans, ne serait-il pas trop facile de lutter contre Voldemort avec un ministre juste et loyal ? Alors que si c’était un mangemort comme Lucius qui accédait à ce poste, les choses devraient être bien plus compliquées à Poudlard comme dans tout le pays... Mon deuxième indice est que Lucius a toujours été bien vu du Ministère, souvenez-vous de l’argent qu’il distribue si généreusement... En fait, cet argent lui a permis de se racheter une conduite et maintenant d’acheter les gens travaillant au Ministère. Enfin mon troisième indice est le ‘‘hélas’’ de J.K.R. sur son site officiel quand elle a dit qu’Arthur Weasley ne deviendrait pas le nouveau ministre, ce mot pourrait aussi bien signifier ‘‘hélas’’ pour la famille Weasley que ‘‘hélas’’ pour la communauté sorcière dans sa totalité ou presque...
Cela dit, les sorciers seront-ils assez fous pour élire un mangemort dont l’identité a été révélée ? Si du moins ce sont eux qui votent car personne ne sait comment on élit un nouveau Ministre de la Magie et ce pourrait d’ailleurs être une découverte du tome VI.... Tout en n’oubliant pas que Lucius est roi dans l’art de la corruption comme nous l’avons constaté dans les tomes quatre et cinq...
- Albus Dumbledore : Je le propose dans ce rôle tout en sachant qu’il est trop attaché à son poste de directeur de Poudlard pour me semble-t-il accepter celui-ci. Mais il aurait toutes les chances d’être élu car la communauté sorcière lui donne sa totale confiance, il a souvent eu l’habitude de donner ses sages conseils à Fudge et en plus il est le seul que craint Voldemort, ajoutez à cela qu’il incarne une certaine idée de la résistance face à l’ennemi et vous obtenez un Winston Churchill façon J.K. Rowling qui réunit toutes les conditions pour être le meilleur choix à faire.

- Les réactions des différents protagonistes :

Après la déclaration faite par Cornélius Fudge du retour de Voldemort, il est intéressant de se demander comment les uns et les autres vont réagir...

-  Les sorciers : La majorité des sorciers va connaître de sombres heures, l’important sera de survivre à tout prix. A côté de cela, il y aura deux clans, ceux qui vont se battre pour faire échouer Voldemort et qui certainement rejoindront l’Ordre du Phénix ou les rangs du Ministère. Toutefois concernant l’Ordre du Phénix, personne ne sait ce qu’il va en advenir et J.K. Rowling a confié à un fan à Edimbourg que nous découvririons cela au tout début du tome VI. Pour en revenir aux sorciers, il y aura sûrement des surprises, des personnes qui vont faire tomber leurs masques et se retourner contre leur camp respectif (des espions ou des personnes intéressées par exemple) mais il y aura aussi, sans nul l’ombre d’un doute, des pertes d’un côté comme de l’autre sur lesquelles nous reviendrons.

-  Les moldus : Pour eux, nous sommes fixés, voici ce que J.K.R. a dit lors de son chat de mars dernier à ce sujet : ‘‘Dans le tome six, les moldus se rendent de plus en plus compte que des événements bizarres ont lieu maintenant que Voldemort est de retour.’’ Cela dit, c’est tout, pour eux la vie continue paisiblement ou presque !

-  Les différentes écoles de magie : Que va-t-il advenir des écoles de magie de Durmstrang et de Beauxbâtons ? J.K.R. nous a garanti que nous reverrions Krum... Et de plus, à la fin du tome IV, Dumbledore déclare que ces écoles seront toujours les bienvenues à Poudlard, en cas de coup dur, peut-être que Fleur, Viktor et leurs camarades pourraient revenir en Grande-Bretagne, qui sait ? Surtout quand on sait que Madame Maxime a aidé l’Ordre en compagnie de Hagrid lorsqu’il a fallu aller à la rencontre des géants.

-  Les elfes de maisons : Petits mais plutôt puissants, de plus, ils possèdent des pouvoirs assez particuliers comme celui de transplaner dans l’enceinte de Poudlard. Les cuisines du château en sont pleines, ils pourraient se révéler utile pour défendre l’école si celle-ci venait à être attaquée.

-  Les créatures de la forêt interdite : Que devient Aragog ? Si Ron ne semble pas très intéressé de le savoir, cette grosse araignée et ses amies pourraient s’avérer utiles à moins qu’à l’exemple des centaures elles ne préfèrent entretenir une neutralité glaciale envers Poudlard et ses habitants. D’autres créatures de la forêt pourraient aussi aider à défendre Poudlard lors d’une hypothétique attaque.

-  Les géants : Leur choix de rejoindre l’un ou l’autre camp pourrait bien s’avérer décisif...

-  Les détraqueurs : Depuis qu’ils ont rejoint les rangs de Voldemort, ils sont sûrement incontrôlables et doivent distribuer leurs redoutables baisers comme bon leur semble. Mais le plus terrifiant reste à venir, ils pourraient très bien attaquer Poudlard, c’est un lieu où règne une excitation qui pourrait bien aiguiser leurs appétits féroces et de plus ils connaissent bien les lieux...

-  Les gobelins : leur relation avec la communauté sorcière a toujours été tendue et depuis qu’ils ont obtenu leur indépendance, il reste distant et méfiant. S’engageront-ils alors dans la guerre pour éviter le pire ou resteront-ils sur leurs positions (à savoir une parfaite neutralité) quitte à risquer le pire ?

Maintenant que nous avons fait un tour d’horizon de la situation en général, spéculons sur comment la guerre pourrait se dérouler...

- Du côté de Poudlard :

A n’en pas douter, Poudlard est un lieu important en matière de politique... Un lieu où se joue le pouvoir, imaginez un peu des centaines d’adolescents à qui on peut inculquer ce que l’on veut et qui sont en plus en contact direct avec un bon nombres de familles de sorciers... Il ne serait pas étonnant que les mangemorts essayent d’envahir le château et de prendre le contrôle de l’école. Et même si les étudiants qui y travaillent pensent être dans un cocon imprenable grâce à la présence de leur directeur, une attaque est à redouter, c’est certain, donc Vigilance Constante !

- Le parallèle avec la Seconde Guerre Mondiale :

J.K. Rowling a toujours fait des rapprochements entre son œuvre et ce qui se passait peu avant et pendant la Seconde Guerre Mondiale. Il suffit d’examiner le personnage de Voldemort pour s’en rendre compte, pour faire court, nous allons dire que c’est un dictateur raciste à la soif incroyable de pouvoir, il veut contrôler le monde, ça ne vous rappelle pas quelqu’un ? J.K.R. ne se cache même plus de ces comparaisons et expliquait encore dernièrement sur son site comment elle avait fait le rapprochement alors qu’elle visitait le musée de l’holocauste de Washington, entre les termes utilisés par les nazis pour désigner les juifs et les expressions qu’elle avait elle-même inventées ‘‘sang pur’’, ‘‘sang mêlé’’ et autres ‘‘sang de bourbe’’, elle ajoutait d’ailleurs sur ce point que les mangemorts et les nazis fonctionnent sur le même mode de penser, autant dire que même si nous nous en doutions, ça fait peur !
Bref, tout ça pour arriver à la conclusion qu’il est fort possible que la Seconde guerre des sorciers ressemble à la nôtre, analysons tout cela, point par point...

-  La Seconde Guerre Mondiale commença dans l’Est, si c’est le cas pour les sorciers, nous pouvons alors faire trois rapprochements intéressants avec ce que nous savons déjà... Premièrement, les géants vivent dans l’Est de l’Europe et il y aura à coup sûr une intervention de leur part, positive comme négative... Deuxièmement, l’école de Durmstrang se trouve aussi en Europe de l’Est, en Bulgarie pour être tout à fait précis, il est intéressant de savoir que la Bulgarie était dans le camp nazi, cela peut alors signifier plusieurs choses... Ou l’école se range du côté de Voldemort, ou alors ses habitants pourraient trouver refuge à Poudlard, tout est possible et tout est imaginable... Troisièmement il y a Charlie, le frère de Ron qui travaille en Roumanie (pays qui fut allié des nazis) où il s’occupe de dragons, que va-t-il advenir de lui ? Est-il revenu en Angleterre ou est-il encore là-bas ?

-  Un autre fait notable de la Seconde Guerre Mondiale est la résistance des anglais aux nazis, menée par un premier ministre très engagé, ils se sont battus vaillamment pour repousser l’ennemi. Sachant que notre saga se passe là-bas, on peut imaginer que les combats feront rage et que les sorciers anglais brilleront en faisant échouer l’invasion de leur pays par Voldemort. Notez également ici le rôle clé du nouveau Ministre de la Magie.

-  Parlons maintenant de la France, bien qu’elle se soit retrouvée occupée, c’est aussi dans notre beau pays (n’allez pas croire que je suis chauvin) que la victoire s’est jouée pour les alliés. Les élèves de Beauxbâtons devront-ils se rendre à Poudlard pour être sain et sauf si le pays est envahi ? Les sorciers gagneront-ils leur guerre en France ? Telles sont les deux questions brûlantes auxquelles J.K.R. apportera sûrement une réponse dans les deux prochains tomes.

-  Souvenez-vous, la victoire s’était essentiellement jouée à l’époque grâce aux américains. Ceux-là seront-ils représentés symboliquement par les géants ou qui sais-je encore qui viendrait sauver la mise au dernier moment pour que le bien l’emporte ?

-  Puis, pour terminer, petit rappel, après que les combats eurent cessés en Europe, il y a eu deux gros coup d’éclats : les deux bombes nucléaires au Japon. J.K.R. prévoit-elle ce genre de néfastes évènements de la part de Voldemort ou de ses alliés ?

Tout cela reste quand même extrêmement schématique et hypothétique, j’ai essayé de ne pas rentrer dans les détails, de toute façon, il me semble que J.K. Rowling s’inspirera probablement de certains faits mais ne fera certainement pas de la Seconde Guerre des sorciers une réplique de notre Seconde Guerre Mondiale.

Passons donc maintenant à une théorie extrêmement intéressante trouvée au cours d’une lecture de l’excellente colonne ‘‘North Tower’’ sur Mugglenet (j’en profite d’ailleurs pour remercier Maline qui tient cette colonne où je pioche beaucoup d’idées afin de les partager avec vous)... Pour bien la comprendre, je vous demanderais dans la mesure du possible de vous référer au seizième chapitre du premier tome, au passage où Harry, Ron et Hermione disputent une partie d’échecs version sorcier avec une petite différence, celle-ci est grandeur nature, (de la fin de la page 273 au milieu de la page 276 pour ce qui est de l’édition de poche) lisez bien tout le passage et reprenez ensuite l’article.

- La Théorie de l’Echiquier :

Ca y est, c’est fait ? Je me doute que pour beaucoup d’entre vous ce n’est pas le cas, mais je suis quasiment certain que vous jetterez un coup d’œil à ce passage une fois que vous aurez lu ce qui suit...
Cette partie d’échec pourrait bien être une grande métaphore de la Seconde Guerre des sorciers. En effet, dès le départ, nous avons deux camps qui s’affrontent, les pièces noires et les pièces blanches, premier fait étrange, les pièces blanches n’ont pas de visages et sont effrayantes, un peu comme les mangemorts dissimulés sous leurs capuches et dont l’identité doit rester secrète... Ensuite, le combat commence et chaque membre du trio prend une pièce.
Ron prend un cavalier, symbole de courage et loyauté, tout Ron, en fait... toujours prêt à surmonter ses peurs et à être présent pour ses amis.
Hermione prend la tour, symbole de droiture et d’inflexibilité, devons-nous préciser que Hermione est très studieuse et la plupart du temps très à cheval sur le règlement ?
Harry lui prend le fou, non pas qu’il le soit, loin de là, mais je pense que le rapport métaphorique se trouve au niveau des déplacements du fou, toujours en diagonale, une façon anticonstitutionnelle de faire, un peu comme Harry qui aime passe outre les règles et n’en faire qu’à sa tête...
Puis, après que chacun ait pris sa pièce, J.K. Rowling décrit les déplacements des pièces...
Le premier choc de cette bataille est de voir la reine blanche prendre leur cavalier... si l’on y réfléchit bien, la reine blanche est aussi une sorte de reine des mangemorts, ce pourrait donc être Bellatrix Lestrange (seule femme mangemort connue), toujours prête à tout pour faire la volonté de son roi, Voldemort. De l’autre côté, nous avons un cavalier, tout comme Ron, celui-ci est un modèle de courage et de loyauté, un peu comme... Sirius ! Et là, tout se recoupe, le premier choc de la Seconde Guerre des Sorciers est la mort de Sirius, tué par Bellatrix. Noté au passage que Ron explique que c’était nécessaire, exactement ce que J.K.R. tente d’expliquer à tous ses fans éplorés, ce n’est quand même pas un hasard ! Ensuite, le combat continue, il y a autant de pertes de pièces noires que de pertes blanches, comme dans toute bonne guerre (si l’on peut qualifier une guerre de ‘‘bonne’’). Et J.K.R. nous l’a également dit, il y aura des pertes des deux côtés...
Puis tout à la fin de la partie, Ron se sacrifie pour que Harry puisse faire échec et mat. Cette fois-ci, il sacrifie juste sa pièce, ce n’est qu’une métaphore, mais cela signifierait que... Oui, je sais, c’est douloureux, mais cela nous amène à notre prochaine partie, avant de commencer cette dernière, j’aimerais terminer cette théorie en soulignant, que si l’on suit cette dernière, tout se terminerait bien...

- Les pertes de la Guerre :

Qui dit guerre, dit aussi fatigue, douleur, blessure ou parfois pire, la mort... C’est ce que Molly Weasley redoute le plus, que sa famille soit décimée... Et pourtant, cela risque bien d’être le cas, commençons tout d’abord avec Ron. Je sais que beaucoup d’entre vous refusent d’y croire, mais de nombreux indices sont là pour nous faire croire en cette hypothèse...

- Premièrement, la théorie de l’échiquier : Ron se sacrifie pour permettre à Harry d’accomplir sa destinée, destinée annoncée par la prophétie, je ne reviens pas sur cette théorie, pour plus d’informations, relisez la partie concernée et le passage du livre...

- Deuxièmement, voici un extrait d’une interview donnée par J.K. Rowling lors de la sortie de ‘‘Harry Potter et la Coupe de Feu’’... (Je me suis chargé de la traduction alors je vous demande de bien vouloir être indulgent)
‘‘Interviewer : Les gens adorent Ron par exemple... Les enfants pensent que vous allez l’éliminer parce qu’il est le meilleur ami...
J.K.R. : Les enfants le pensent parce qu’ils sont vifs et qu’ils ont vu de nombreux films où le meilleur ami du héros mourrait. Donc ils pensent que je vais faire la même chose en tuant Ron. Mais je bluffe peut-être. De toute manière, je ne fais pas de liste où je dis ‘‘tu vas mourir, tu vas mourir, etc...’’ Dans l’histoire, il y a des raisons aux morts dans chaque cas. Donc, voilà.’’
Troublante comme réponse, non... Et souvenez-vous du chat de mars et de cette question...
‘‘Fan : Quel travail occupera Ron lorsqu’il quittera Poudlard ?
J.K.R. : Eh bien, cette question implique qu’il vive assez longtemps pour pouvoir quitter l’école... Je ne vous le dirai pas.’’
N’oublions tout de même pas que J.K.R. adore jouer avec nos nerfs...

- Troisièmement, il y a cette petite blague de Ron quand ce dernier retrouve Harry après on examen de Divination dans le tome V et qu’il lui dit :
‘‘Et, à partir d’aujourd’hui, même si des feuilles de thé m’écrivent sous le nez : ‘‘Tu dois mourir bientôt, Ron’’, je les remettrais à leur place, c’est-à-dire à la poubelle.’’
Cette blague de Ron paraît bien innocente, mais si on prend la version originale, la menace est bien plus forte...
‘‘And from now on, I don’t care if my tea-leaves spell die, Ron, die - I’m just chucking them in the bin where they belong.’’
Dans le registre Trelawney, n’oubliez pas que quand Ron et Harry sont autour de la table au treize convives durant le festin de Noël de la troisième année, Trelawney dit que le premier à se lever mourra, et devinez qui sont les premiers à se lever ? Réponse au chapitre ‘‘L’Eclair de Feu’’ du troisième tome.
Tout cela ne constitue qu’un maigre indice mais c’est encore une pièce ajoutée à un dossier qui commence à se faire lourd, surtout si l’on rajoute le dernier point.

- Quatrièmement, Ron est le meilleur ami de Harry et si celui-ci venait à mourir, qui plus est à cause de Voldemort ou des mangemorts, Harry ferait tout pour le venger, sa mort ajoutée à celle de Sirius lui donnerait la force nécessaire pour se débarasser de Voldemort.

Cette partie est consacrée à toutes les morts probables, donc je vais faire une liste de toutes les autres personnes menacées :

La famille Weasley : Chaque membre de la famille risque de mourir et il serait étonnant qu’ils survivent tous et toutes surtout s’ils restent toujours aussi engagés dans la Guerre qu’ils ne l’étaient dans le tome V.
Dumbledore : Dans le tome IV, il est décrit comme étant très âgé, à côté de ça, il se bat avec fougue dans le V... Mais Dumbledore survivra-t-il à cette guerre ou mourra-t-il épuisé lorsque celle-ci sera achevée ?
Les derniers Maraudeurs : Après les décès de James et Sirius, seuls restent Remus Lupin et Peter Pettigrow, est-il possible qu’ils meurent tous les deux durant la guerre et que leurs morts donnent une fin définitive aux Maraudeurs... Tout cela semble fort probable.
Harry : Nous en venons donc à notre héros, mourra-t-il oui ou non, nous n’allons pas débattre des heures sur la question, je l’ai déjà fait et en l’absence de faits nouveau, je ne vais pas recommencer... Cela dit je me dois de rectifier l’interprétation que beaucoup ont eu d’une réponse que J.K.R. a donné à une question qui lui était posée au festival d’Edimbourg.
La question était :

‘‘Fan : Dans votre histoire, Harry grandira-t-il en tant que sorcier ?
J.K.R. : Et bien, je ne crois pas en dévoiler trop en disant qu’il survivra jusqu’au tome sept, principalement parce que je veux pas finir étranglée par l’un d’entre vous, mais je ne dirai pas s’il vivra plus vieux que ça parce que je ne l’ai jamais révélé. Vous êtes bon pour me mettre sur la sellette !’’

En gros, seule J.K.R. sait s’il survivra aux toutes dernières pages du tome VII... Et c’est comme ça que tous les anglophones l’ont compris, en tout cas, sur Internet. Merci au site PWO pour la traduction !

Voilà, tout ce que je pouvais dire de cette Seconde Guerre des sorciers dont toute l’histoire des tomes VI et VII dépendra...

J’ai pris beaucoup de plaisir à écrire cet article, il faut dire qu’à cause d’une erreur technique, ça faisait un sacré bout de temps que je n’avais pas publier, j’espère que vous ne m’en tiendrez pas rigueur... Il ne me reste plus qu’à vous dire à très bientôt avec un nouveau sujet (l’article est d’ores est déjà prêt) !

Tom

PS :

J’ai pu m’apercevoir de vives réactions autour de l’article, ??Harry/Hermione... juste une histoire d’amitié ?’’
J’aimerais rappeler à ceux qui l’auraient oublier ou qui ne l’auraient pas compris que c’était un article qu’il fallait lire au second degré, même si certains faits pourraient bien être révélateurs...
Dernier exemple prouvant l’amour de Hermione pour Harry :
Comment expliquez-vous que Hermione, qui était extrêmement enthousiaste pour supporter les Gryffondor dans leur premier match de Quidditch de la saison, ne le soit plus du tout après l’élimination de Harry de l’équipe ?
Elle ne participe pas aux fêtes et souligne que le Quidditch n’est qu’un jeu...
Faisons d’une pierre deux coups, si elle était amoureuse de Ron, elle aurait insisté pour le voir jouer la finale au lieu de partir dans la forêt et l’aurait mieux supporté que ça que ce soit dans les entraînements ou dans les matchs qu’il a disputés.
Preuve relevée dans l’article ??Who does Hermione love ?’’ de Muggle.Net (section editorials), dans cet article, vous trouverez également de nombreuses autres preuves.


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :