Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Le meilleur des citations...

25 décembre 2004

Chers lecteurs de la gazette, pour finir cette belle année que fut l’année 2004 et en guise de cadeau de Noël, j’ai décidé de vous faire revivre les moments les plus magiques, les plus drôles, les plus émouvants de la saga ??Harry Potter’’ !
Alors avant de vous jeter en 2005 sur le ??Prince au Sang Mêlé’’, je vous propose de retourner en arrière et de relire les citations les plus drôles de la série.
Tome après tome, redécouvrez l’humour ??so british’’ de J.K. Rowling...
Malheureusement, je n’ai pas pu reprendre l’intégralité des citations et j’ai dû faire un tri (entreprise ô combien difficile), voici donc : ??le premier volume des citations comiques’’, bien entendu, le mot volume laisse sous-entendre que je pourrais bien récidiver en cours d’année !

‘‘Harry Potter et la Pierre Philosophale’’

Dans ce premier tome, l’auteur nous donne les fondations de son histoire, et par conséquent nous dépeint un certain nombre de personnages que nous pourrons qualifier d’unique, drôles à leur façon, ils ne manquent souvent pas de nous décrocher un sourire. Voici donc maintenant dix citations tirées du premier tome...

[A propos d’un compliment fait par Minerva Mac Gonagall] ‘‘Heureusement qu’il fait nuit. Je n’ai jamais autant rougi depuis le jour où Madame Pomfresh m’a dit qu’elle trouvait mes nouveaux cache-oreilles ravissants.’’ Albus Dumbledore

‘‘Mon Dudlynouchet chéri, ne pleure pas. Maman ne va pas le laisser gâcher ta plus belle journée, s’écria Mrs Dursley en le serrant dans ses bras.’’ Pétunia Dursley

‘‘ Votre gros lard de fils n’a pas besoin d’engraisser davantage, Dursley, ne vous inquiétez pas.’’ Rubeus Hagrid

‘‘JE REFUSE DE PAYER UN SOU POUR QU’UN VIEUX CINGLÉ LUI APPRENNE DES TOURS DE MAGIE !’’ Vernon Dursley

‘‘ - T’en fais pas. On t’enverra plein de hiboux.
- Et un siège de toilettes de Poudlard.’’ Fred et Georges Weasley

‘‘C’est ça que tu appelles jeter un sort ? Pas très brillant comme résultat. Moi, j’ai essayé de jeter des sorts pour m’entraîner et à chaque fois, ça a marché. Personne n’est sorcier dans ma famille, j’ai eu la surprise de ma vie en recevant ma lettre, mais j’étais tellement contente ! On m’a dit que c’était la meilleure école de sorcellerie. J’ai déjà appris par cœur tous les livres qui sont au programme, j’espère que ce sera suffisant pour débuter. Ah, au fait, je m’appelle Hermione Granger, et vous ?’’ Hermione Granger

‘‘Ah oui. Harry Potter. Notre nouvelle... célébrité.’’ Severus Rogue

‘‘J’espère que vous êtes contents de vous. On aurait pu se faire tuer, ou pire, être renvoyés. Et maintenant, si ça ne vous dérange pas, je vais me coucher.’’ Hermione Granger

‘‘Si le cerveau était en or, tu serais encore plus pauvre que Weasley, ce qui n’est pas peu dire.’’ Drago Malefoy

[A Hermione se demandant comment allumer un feu sans bois] ‘‘TU ES FOLLE ? TU ES UNE SORCIERE OU QUOI ?’’ Ron Weasley

‘‘Harry Potter et la Chambre des Secrets’’

Dans ce deuxième tome, en plus de retrouver des personnages qui nous avaient déjà marqué à leur manière, nous en découvrons de nouveaux, et parmi ceux-là, particulièrement un : Gilderoy Lockhart qui assure quasiment à lui seul la touche comique de ce deuxième tome, alors sans plus attendre, voici ma sélection de dix citations de ce second volume...

‘‘- Les moldus aussi ont des gnomes dans leurs jardins.
- Oui, j’en ai vu. Mais ce ne sont pas de vrais gnomes, on dirait de petits pères Noël grassouillets avec des brouettes ou des cannes à pêche...’’ Harry Potter, Ron Weasley

‘‘- Mais après tout, c’est peut-être ce qui l’attend s’il ne travaille pas mieux en classe.
- Ce n’est pas de ma faute. Les profs ont tous des chouchous, cette Hermione Granger, par exemple.’’ Lucius et Drago Malefoy

‘‘Alors, le train n’est pas assez bien pour le célèbre Potter et son fidèle Weasley ? On préférait une arrivée qui fasse du bruit, n’est-ce pas ?’’ Severus Rogue

‘‘Ah, vous voilà, vous ! Où étiez-vous ? On dit des choses ridicules à votre sujet... Il paraît que vous allez être renvoyés pour avoir eu un accident avec une voiture volante.’’ Hermione Granger

‘‘Ah, Harry, Harry, Harry ! Quand j’ai entendu... Bien sûr, c’était entièrement ma faute. Je me serais donné des gifles. Je crois que je n’ai jamais été aussi stupéfait ! Venir à Poudlard en voiture volante ! Bien sûr, j’ai tout de suite compris pourquoi tu avais fait ça. C’est évident. Ah, Harry, Harry, Harry ! Je t’ai donné le goût de la publicité, c’est bien ça ? Je t’ai passé le virus. Tu as fait la une du journal grâce à moi et tu as absolument voulu recommencer.’’ Gilderoy Lockhart

‘‘Et voilà, excellente démonstration ! Il s’agit là d’un Sortilège de Désarmement. Comme vous le voyez, j’ai perdu ma baguette - ah, merci beaucoup, Miss Brown. C’était une excellente idée de leur montrer ça, professeur Rogue, mais sans vouloir vous offenser, j’avais tout de suite deviné ce que vous aviez en tête, c’était évident. Et si j’avais voulu vous en empêcher, je n’aurais eu aucun mal à le faire. Mais j’ai pensé que cette petite démonstration serait très instructive.’’ Gilderoy Lockhart

[A propos de sa transformation en Goyle] ‘‘Tu ne peux pas savoir à quel point c’est bizarre de voir Goyle réfléchir.’’ Ron Weasley

‘‘Saint Potter, l’ami des Sang-de-Bourbe. Encore un qui ne se conduit pas comme un vrai sorcier, sinon, il ne se traînerait pas tout le temps avec cette parvenue Hermione Granger. Une vraie Sang-de-Bourbe, celle-là. Quand on pense qu’il y a des gens qui considèrent Potter comme l’héritier de Serpentard !’’ Drago Malefoy

‘‘- Joyeuse Saint Valentin ! Je voudrais commencer par remercier les quarante-six personnes qui m’ont envoyé une carte à cette occasion.
[...]
- Hermione, dis-moi que tu ne fais pas partie de ces quarante-six imbéciles qui lui ont envoyé une carte.’’ Gilderoy Lockhart, Ron Weasley

‘‘- Vous avez raison, Weasley, c’est ce que je vais faire. Il vaut mieux que j’aille préparer mon prochain cours.
- Préparer son cours. Se recoiffer plutôt.’’ Gilderoy Lockhart, Ron Weasley

‘‘- Harry Potter a libéré Dobby !
- C’était le moins que je puisse faire. Promets-moi simplement de ne plus jamais essayer de me sauver la vie.’’ Dobby, Harry Potter

‘‘Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban’’

Et c’est reparti pour une troisième année enchantée à Poudlard ! Et croyez-moi entre la Tante Marge et les disputes de Ron et Hermione, ça déménage !

‘‘Comme je disais l’autre jour, ça vient du sang. Quand le sang est mauvais, ça ressort toujours. Je ne veux rien dire contre ta famille, Pétunia, mais ta sœur avait une tare. Ce sont des choses qui arrivent dans les meilleures familles. Ensuite, elle s’est acoquinée avec un bon à rien et nous avons le résultat devant nous.’’ Tante Marge

‘‘Voyons, mon garçon, nous n’allons pas te punir pour une petite chose comme ça ! Ce n’était qu’un accident ! On ne va quand même pas envoyer quelqu’un à Azkaban simplement parce qu’il a gonflé sa tante comme un ballon !’’

[A propos de Pattenrond] ‘‘- Il est magnifique, tu ne trouves pas ?
- Hermione, cette chose m’a quasiment scalpé !
[...]
- Pauvre Pattenrond, cette sorcière m’a dit qu’il est resté dans cette boutique pendant une éternité. Personne ne voulait de lui.
- Je me demande bien pourquoi.’’ Hermione Granger, Ron Weasley

[A propos de la nomination de Hagrid en tant que professeur de Poudlard] ‘‘On aurait dû s’en douter. Qui d’autre que lui aurait pu nous faire acheter un livre qui mord ?’’ Ron Weasley

‘‘Ah, ah ! Qui sont ces manants qui s’aventurent sur mes terres ? Serait-on venu s’esbaudir de ma chute ? En garde, marauds !’’ Le Chevalier du Catogan

‘‘Bienvenue au cours de Divination. Je suis le professeur Trelawney. Il se peut que vous ne m’ayez encore jamais vue, car je descends rarement dans les autres parties du château. L’agitation qui y règne trouble mon troisième œil.’’ Sybille Trelawney

‘‘Au troisième trimestre, nous en viendrons aux boules de cristal, si nous en avons fini avec les signes de feu. Malheureusement, les classes seront interrompues en février à cause d’une épidémie de grippe. Je deviendrai moi-même aphone. Et aux alentours de Pâques, quelqu’un parmi nous va nous quitter à jamais.’’ Sybille Trelawney

[A propos des feuilles de thé qu’il étudie] ‘‘Il y a une vague forme de croix. Ca veut dire que tu vas connaître « des épreuves et des souffrances », désolé, mais il y a autre chose qui pourrait bien être un grand soleil. Alors, attends, je regarde... Ca veut dire « un grand bonheur »... Donc tu vas souffrir, mais tu seras très heureux...’’ Ron Weasley

[A propos du Monstrueux livre des Monstres] ‘‘Oh, sommes-nous bêtes. Il suffisait de les caresser ! On aurait dû deviner tout de suite !’’ Drago Malefoy

‘‘Miss Granger, je ne crois pas vous avoir demander de faire votre intéressante.’’ Severus Rogue

[A propos des épouvantards] ‘‘Qu’est-ce que tu crains le plus, toi ? Faire un devoir qui n’aurait que dix-neuf sur vingt ?’’ Ron Weasley

‘‘C’est la deuxième fois que vous parlez sans y avoir été invitée. Votre attitude coûtera cinq points à Gryffondor, mademoiselle je-sais-tout.’’ Severus Rogue

[Durant le match de Quidditch Serdaigle/Gryffonfor] ‘‘HARRY, CE N’EST PAS LE MOMENT D’ETRE GALANT ! FAIS LA TOMER DE SON BALAI S’IL LE FAUT !’’
Olivier Dubois

‘‘Mr Lunard présente ses respects au professeur Rogue et lui demande de bien vouloir cesser de mettre son énorme nez dans les affaires des autres. Mr Conedrue approuve Mr Lunard et voudrait ajouter que le professeur Rogue est un horrible crétin. Mr Patmol voudrait faire part de son ébahissement à la pensée qu’un tel imbécile ait pu devenir professeur. Mr Queudver souhaite le bonjour au professeur Rogue et lui conseille de se laver les cheveux, s’il veut cesser de ressembler à un tas d’ordures.’’ La carte du Maraudeur

‘‘Non, mais vraiment... « Les signes du destin l’ont informée... » Qui est-ce qui décide du sujet de l’examen ? C’est elle ! Tu parles d’une prédiction !’’ Hermione Granger

‘‘Harry Potter et la Coupe de Feu’’

Et nous voilà embarqué dans une folle quatrième année ! Bien que l’atmosphère ici devienne plus sombre, l’humour est toujours omniprésent, et cette fois-ci, nous pouvons dire que Ron est encore plus déchaîné qu’auparavant. Vous êtes prêts pour une quatrième salve de citations ? C’est reparti !

[A propos de Mrs Weasley] ‘‘Une petite femme grassouillette ? Avec toute une bande de rouquins ?’’ Vernon Dursley

[A propos des Multiplettes] ‘‘Extraordinaire ! J’arrive à voir ce vieux bonhomme se mettre les doigts dans le nez... encore une fois... et encore une...’’ Ron Weasley

‘‘- J’ai deux Neptune. Il doit y avoir une erreur, non ?
- Aaaaah, quand deux Neptune apparaissent dans le ciel, c’est le signe qu’un nain à lunettes est en train de naître, mon pauvre garçon...’’ Harry Potter, Ron Weasley

‘‘- Et pourquoi est-ce qu’on ne doit pas te parler ?
- Parce que je veux graver ça à tout jamais dans ma mémoire. Drago Malefoy, l’extraordinaire fouine bondissante.’’ Hermione Granger, Ron Weasley

[Alors qu’il essaye de faire son devoir de divination] ‘‘Lundi prochain, il y a de fortes chances que j’attrape une mauvaise toux en raison de la conjonction défavorable de Mars et de Jupiter.’’ Ron Weasley

‘‘Et il y une photo, Weasley ! Une photo de tes parents devant leur maison - si on peut appeler ça une maison ! Ta mère aurait peut-être intérêt à perdre quelques kilos, tu ne crois pas ?
[...]
Ah oui, c’est vrai que tu es allé chez eux, cet été, Potter. Alors, dis-moi, est-ce que sa mère ressemble vraiment à un cochonnet ou bien c’est simplement la photo qui fait ça ?’’ Drago Malefoy

‘‘- Sale ? Qu’est-ce que c’est que ça ?
- Pas sale. Il faut dire S-A-L-E. C a signifie Société d’Aide à la Libération des Elfes.
- Jamais entendu parler.
[...]
- Et tu crois qu’on va se promener avec des badges sur lesquels il est écrit « sale » ?
- S-A-L-E ! Au début, je voulais l’appeler : Arrêtons les Mauvais Traitements Scandaleusement Infligées à nos Amies les Créatures Magiques et Luttons pour un Changement de leur Statut, amis les badges étaient trop petits. J’ai donc fini par choisir ce nom-là et voici notre profession de foi.’’ Harry Potter, Hermione Granger, Ron Weasley

‘‘Essai... Je m’appelle Rita Skeeter, reporter à la Gazette du Sorcier.
Séduisante blonde de quarante-trois ans, Rita Skeeter, dont la plume acérée a dégonflé bien des réputations surfaites...
Merveilleux.’’ Rita Skeeter

‘‘- Comment allez-vous ? J’espère que vous avez lu ce que j’ai écrit cet été sur la réunion de la Confédération internationale des mages et sorciers ?
- Merveilleusement fielleux. J’ai particulièrement apprécié la formule que vous avez employée à mon sujet : « Un vieil ahuri d’un autre âge ».’’ Rita Skeeter, Albus Dumbledore

‘‘Oh, de toute façon, Percy ne travaillerait jamais pour quelqu’un qui a le sens de l’humour. Si les plaisanteries pouvaient danser toutes nues avec le cache-théière de Dobby sur la tête, il ne les verrait même pas.’’ Ron Weasley

[A propos de Rita Skeeter] ‘‘Elle aurait dû interviewer Rogue. Il lui aurait raconté tout ce qu’elle voulait entendre. Depuis qu’il est entré dans cette école, Potter a consacré la plus grande partie de son temps à dépasser les limites.’’ Harry Potter

‘‘Enfin, regardez-moi ça, c’est insensé. Au palais de Beaux bâtons à Noël, il y a des sculptures de glace tout autour de la grande salle à manger. Bien entendu, elles ne fondent pas, cela va de soi... Ce sont... comment... vous dirais-je ? D’immenses statues de diamant qui étincellent de tous leurs feux. Et la cuisine ! Ce qu’on nous sert là-bas est un véritable enchantement. Sans compter les chœurs de nymphes qui nous donnent la sérénade pendant le réveillon. Nous n’avons pas ces hoRRIbles armures dans les couloirs et si jamais un esprit frappeur avait l’audace de pénétrer à Beaux bâtons, il serait expulsé comme... comme ça !’’ Fleur Delacour

[A propos de Krum] ‘‘Viktor, tu ne l’appelles pas encore Vicky ?’’ Ron Weasley

‘‘Je ne sais pas qui Madame Maxime compte tromper. Si Hagrid est un demi-géant, elle aussi. Une forte ossature... les seuls qui ont une ossatures plus fortes que la sienne, ce sont les dinosaures.’’ Harry Potter

‘‘Je ne doute pas que votre vie personnelle soit absolument passionnante, Miss Granger, mais je vous demanderai de ne pas choisir mon cours pour en faire bénéficier vos voisins. Dix points de moins pour Gryffondor.’’ Severus Rogue

‘‘Harry Potter et l’Ordre du Phénix’’

Ce tome, le plus gros de la saga jusqu’alors, est une vraie mine de citations en tout genre... De plus, il marque l’arrivée de personnages vraiment timbrés qui n’ont pas fini de nous faire rire, que dire de la délicieuse Dolores Ombrage qu’on se sent presque coupable d’adorer, ou du moins d’adorer la détester ! Passons donc maintenant aux citations du cinquième tome...

‘‘- Tu écoutais les informations ! Encore ?
- Elles changent tous les jours, vous savez.’’ Les Dursley, Harry Potter.

‘‘- Nous savons que tu mijotes quelque chose de louche.
- Nous ne sommes pas stupides, tu sais ?
- Ca, au moins, c’est une information.’’ Les Dursley, Harry Potter

[A propos de Kreattur] ‘‘L’ambition de sa vie, c’est qu’on lui coupe la tête et qu’on la mette sur une plaque comme celle de sa mère. Tu trouves ça normal, Hermione ?’’ Ron Weasley

‘‘- Je dois dire que c’est un grand plaisir de revenir à Poudlard et de voir tous ces joyeux petits visages levés vers moi. [...] J’ai hâte de vous connaître tous et je suis sûre que nous deviendrons vite de très bons amis !
- Moi, je veux bien être amie avec elle du moment qu’elle ne m’oblige pas à porter son cardigan.’’ Dolorès Ombrage, Parvati Patil

‘‘- Voyons, voyons, ça ne va vraiment pas du tout. J’aimerais bien, s’il vous plaît, que vous me répondiez : ‘‘Bonjour, professeur Ombrage’’
- Bonjour, professeur Ombrage.
- Voilà, quoi est beaucoup mieux. Ce n’était pas si difficile, n’est-ce pas ? Rangez vos baguettes et sortez vos plumes.’’ Dolores Ombrage et sa classe.

‘‘- La raison d’être des cours de défense contre les forces du Mal, c’est bien de pratiquer des sortilèges de défense, non ?
- Seriez-vous une experte formée par le ministère, Miss Granger ?
- Non, mais...
- Dans ce cas, j’ai bien peur que vous ne soyez qualifiée pour définir la raison d’être d’une matière quelle qu’elle soit.’’ Dolores Ombrage et Hermione Granger

[A propos des elfes de maison] ‘‘Ca, c’est un coup bas. Tu essayes de leur faire prendre des chapeaux par la ruse. Tu veux les libérer alors qu’ils n’ont pas envie de l’être.’’ Ron Weasley

‘‘Tu connais des gens, toi, qui pleurent quand on les embrasse ?’’ Ron Weasley

‘‘Ce n’est pas parce que tu as la capacité émotionnelle d’une cuillère à café qu’il en va de même pour tout le monde.’’ Hermione Granger

‘‘Tu devrais écrire un livre. Un truc qui donne la traduction des idioties que font les filles pour que les garçons puissent comprendre à quoi ça rime.’’ Ron Weasley

‘‘- Vous... Vous ne pouvez pas faire ça ! Vous ne... vous ne pouvez pas me renvoyer ! Je... je suis ici depuis seize ans ! P-Poudlard est ma m-maison !
- C’était votre maison.’’ Sybille Trelawney, Dolores Ombrage

‘‘Puis-je vous proposer un sirop pour la toux, Dolorès ?’’ Minerva Mac Gonagall

‘‘- Je suis profondément navrée d’avoir à vous contredire, Minerva, mais si vous lisez bien mon petit mot, vous verrez que les résultats de Harry dans ma classe sont médiocres.
- J’aurais dû me montrer plus explicite. Il a obtenu des notes élevées aux examens de défense contre les forces du Mal chaque fois qu’il a eu affaire à un professeur compétent.’’ Dolores Ombrage, Minerva Mac Gonagall

[Dans la forêt interdite] ‘‘Non, je ne crois pas, Mr Potter. J’ai bien peur que le ministère accorde beaucoup plus de valeur à ma vie qu’à la vôtre.’’ Dolores Ombrage

‘‘Harry, on a vu Saturne de près ! Et Saturne rond. Tu as compris, Harry ? Saturne rond... Ha ! ha ! ha !...’’ Ron Weasley

‘‘Ah, oui. Graup se conduit beaucoup mieux. Quand je suis revenu, il avait l’air content d’e me voir, pour te dire la vérité. C’est un brave garçon... J’ai pensé que je pourrais peut-être lui trouver une compagne...’’ Rubeus Hagrid

Voilà, c’est déjà malheureusement fini... Je sais, j’aurais pu en mettre au moins deux fois plus, je suis réellement désolé, le temps me manque ! Cependant, j’espère que vous aurez eu plaisir à relire tous ces petits passages et que certains d’entre eux vous auront décroché un sourire !
Pour finir, je vous souhaite un joyeux Noël et une excellente année 2005 à tous...
A bientôt !

Tom

PS :

Ps : Quand j’ai eu la date de parution, croyez-moi, j’étais dans un état d’excitation incroyable... Mais je vous l’avais bien dit, que l’on aurait cette date pour Noël... c’est vrai je n’étais pas le seul et je me suis trompé de quelques jours !
J.K.R. a annoncé aujourd’hui via son site officiel qu’il serait plus court que le tome V et comporterait moins de 38 chapitres, dommage certes mais ne lui avait-on pas reproché d’avoir trop écrit la dernière fois et de s’être perdue dans des considérations inutiles ? Tout cela pour dire que je crois que l’on peut s’attendre à un excellent cru Potter 2005 !


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :