Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Les enquêtes de Cormoran Strike : Interview de J.K Rowling

7 septembre 2017

Les trois premiers épisodes de la première saison de Strike, l’adaptation du roman "L’Appel du coucou", ont déjà été diffusés au Royaume-Uni et nous plongent profondément dans le monde des détectives.
Robert Galbraith alias J.K. Rowling nous fait part de ses impressions sur l’adaptation de son roman policier.

Elle nous apprend à travers cette interview que le choix d’un pseudonyme était sa propre idée :
« Je pensais pouvoir écrire trois livres sous le pseudonyme avant que l’on ne se rende compte que j’en étais la véritable auteure. Je pensais que s’ils avaient du succès, je serais probablement ravie, des questions se seraient posées à propos de "ce type qui ne veut jamais donner une interview, ne veut jamais rencontrer un producteur de télévision, et ne veut jamais parler à personne." En fait, les choses sont devenues rapidement difficiles, parce que j’ai eu la chance que le livre soit repris. Nous avions reçu un appel de la BBC me proposant d’adapter le roman avant de savoir que j’en étais la véritable auteure. »

Quand on lui demande pourquoi elle a choisi Robert Galbraith comme nom de plume, elle répond :

« J’ai choisi un prénom d’homme parce que je voulais m’éloigner le plus possible de moi-même. Robert simplement car c’est un prénom que j’apprécie.
Enfant j’ai vraiment aimé le nom de Ella Galbraith sans savoir vraiment comment je connaissais le nom Galbraith, c’est un nom écossais et ce n’est pourtant pas là que j’ai grandi mais ce nom m’a inspiré. Le pseudonyme était juste une façon de me déconnecter de tous les bagages qui me sont accompagnés. Je n’essayais pas de tromper les lecteurs, car je ne pensais pas faire cette grande révélation aussi rapidement, je savais juste que j’aurais la chance d’être tranquille quelques années. »

Pour la création de son personnage principal, J.K Rowling affirme avoir été inspiré par des détectives classiques connus et en a repris les grandes lignes tels que la capacité du héros à avoir toujours un train d’avance sur le lecteur/spectateur, elle nous parle des particularités de son héros et de son duo avec son assistante, Robin :

« C’est un vétéran, un personnage complexe car il est enraciné en partie dans l’armée. Il est unique comme le sont tous les détectives mais il se conforme correctement aux règles de la fiction policière de façon à ce que cela soit juste aux yeux du lecteur.
Il est difficile de créer un héros qui ne fasse pas partie de la police. Lorsque le héros travaille dans les forces de l’ordre, il a plus facilement accès aux preuves. C’est comme ça dans la vraie vie. Cela dit, des détectives privés existent encore et beaucoup d’entre eux sont sortis des forces de l’ordre, de nombreuses personnes sont sous protection étroite. C’est un monde intéressant, on se concentre beaucoup plus sur l’individu. J’avais cette idée de relation entre cet homme et cette femme. Si je les avais placés tous les deux du côté de la "force" de police, la dynamique entre eux aurait été tout à fait différente.
Je voulais explorer une échelle beaucoup plus petite et une relation beaucoup plus personnelle. »

À l’heure actuelle nous ne savons pas combien de livres représenteront la série. En règle générale les séries de détectives britanniques ont pour habitude de durer très longtemps (Prenez pour exemple Hercule Poirot ou Sherlock Holmes, entre autres) et Joanne Rowling a laissé entendre qu’il y en aura beaucoup plus que les sept qui ont été suggérés à l’origine :
« La première fois que j’ai rencontré Tom, je lui ai dit : « Eh bien, j’espère que vous aimez jouer ce personnage parce que je pense avoir de quoi écrire au moins 10 autres livres, alors vous pourriez jouer ce rôle encore pendant plusieurs années. »

Elle nous fait également part de son avis sur les acteurs choisis pour l’adaptation, Tom Burke et Holliday Grainger
« Je suis ravi ! Tom est un acteur fantastique, il a toute la physionomie du personnage et c’est très important. Le personnage est un amputé, il est donc parfois difficile pour lui de se déplacer. Tout cela est dans les scripts et Tom est extrêmement convaincant selon moi, en tant que soldat blessé. Je n’avais pas vu tout ce qu’il avait fait à la télé avant donc je me suis renseignée parce que je voulais vraiment savoir qui allait jouer à Strike, et c’est un acteur remarquable.
Il peut être calme, mais je savais qu’il pourrait être - je parle de Tom ici, pas Strike - je savais que Tom pouvait très bien être menaçant parce que je l’ai vu jouer Dolokhov et il m’a coupé le souffle dans War and Peace.
Il était vraiment important pour moi que nous ayons les bonnes personnes face à la caméra. Parce que, comme je l’ai dit, cela pourrait durer très longtemps, et je l’espère, car j’aime absolument écrire ces livres.
En ce qui concerne Holliday, Je l’aime tout simplement ! Je n’aurais pas pu rêver mieux. À certains égards, elle est le reflet de Strike, dans le sens ou c’est une gentille personne. Surtout que dans la première série et dans le premier livre, elle ne rend pas cette image. Cette femme regorge de qualités et elle devient vraiment serviable et gentille dans la suite des livres, on se rend compte petit à petit de sa véritable nature et de son potentiel. Ce n’est pas facile de jouer un rôle comme le sien et elle le fait brillamment. »

Bien que non confirmé, le prochain livre de la série, Lethal White, devrait être publié en 2018 (même si aucune date n’a encore été annoncée).

JPEG - 303.2 ko

Source : BBC


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :