Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Retour sur la convention Welcome to the Magic School III

28 janvier 2017

Les 14 et 15 janvier derniers avait lieu la troisième édition de la convention Welcome to the Magic School, organisée par People Convention. Six acteurs de Harry Potter étaient invités : Evanna Lynch (Luna Lovegood), Alfred Enoch (Dean Thomas), Mark Williams (Arthur Weasley), Devon Murray (Seamus Finnigan), Sean Biggerstaff (Olivier Dubois) et Josh Herdman (Gregory Goyle).

Panels, pass, photos et autographes

Comme les années précédentes, la convention était construite autour des acteurs, avec alternance entre panels publics, sessions de photos et d’autographes et meeting-rooms, c’est-à-dire des séances de questions-réponses avec les acteurs en comité plus restreint (une vingtaine de personnes en général).

JPEG - 245 ko

Les panels qui duraient une quarantaine de minutes à l’exception du panel général regroupant tous les acteurs (ce qui est d’ailleurs dommage, car ce panel s’est déroulé dans une ambiance bon enfant particulièrement appréciable, et on aurait aimé qu’il dure plus longtemps !) ont permis au public de poser des questions généralement pertinentes. L’insistance de certains fans sur les ships [1] favorisés par les acteurs et particulièrement le Dean/Seamus, amusante au début mais devenant vite lassante, surtout quand il était manifeste qu’elle mettait Alfred Enoch mal à l’aise - au contraire de Devon Murray qui semblait complètement dans son élément en abordant le sujet ! - a été le seul élément gênant dans la série de questions. Les acteurs se sont prêtés au jeu avec plus ou moins d’aise, Josh Herdman se montrant plutôt timide alors que Devon Murray papillonnait vautré sur le canapé, et le panel de Mark Williams, dans un état second, restera certainement un grand moment pour tous ceux qui y ont assisté ! On notera seulement quelques fans déçus de trouver Evanna moins enjouée et un peu plus absente que d’habitude... Une attitude qu’il faut certainement lier à sa décision, annoncée quelques jours après la convention, d’arrêter ce genre de prestations.

JPEG - 202.9 ko

Par ailleurs, quelques acteurs ont fait l’effort de dire quelques mots en français, et pour Alfred Enoch et Mark Williams, ont même mené des panels ou des meeting rooms dans notre langue, pour le plus grand plaisir du public !

— > Bientôt, notre retranscription des panels !

On regrettera que la traductrice, Audrey, ait souvent sabré les réponses, résumant les propos des acteurs plutôt que de les traduire réellement, faisant disparaître certaines subtilités ou anecdotes. Pour quelques réponses, nous avons même repéré des contresens, ce qui est nettement plus gênant... Même si la traduction en direct est une tâche difficile et que c’était manifestement la première fois qu’Audrey le faisait en public, c’est un aspect qui nous a tout de même posé problème. [2]
Point positif, cependant : la traduction en langue des signes. Durant tout le week-end, trois interprètes diplômés se sont relayés pour permettre aux participants sourds de profiter des panels. Nombreux sont ceux qui ont salué cette initiative !

JPEG - 217.6 ko

Cette année encore, quatre types de pass étaient proposés au public : le pass bronze (139€) donnait accès aux panels et aux animations seulement ; le pass argent (249€) permettait en plus d’avoir les autographes de tous les acteurs (sauf extra-guest) et une photo ; le pass or (399€) avec tous les autographes et une photo avec chaque acteur (sauf extra-guest) permettait aussi d’être placé dans les premiers rangs ; enfin, les pass VIP, dont deux ont été achetés aux enchères ( 1400€ selon nos informations) et deux gagnés via une loterie organisée par People Con, donnaient droit à de nombreux extras : toutes les photos (individuelles, groupe, duos), tous les autographes, un meeting room, une session privée avec les acteurs, etc. Chacun pouvait ensuite acheter des suppléments (de 25€/30€ pour un autographe à 100€ pour un meeting room), y compris la session privée (300€) ou un apéritif avec les acteurs (250€).

JPEG - 197.6 ko

Les photos et les autographes permettaient aux participants de bénéficier d’un moment auprès des acteurs, et ceux-ci se sont volontiers prêtés au jeu, adoptant les poses et accessoires demandés. Les clichés finaux, étalés sur de grandes tables, étaient souvent très réussis. On regrettera seulement que l’affluence ait parfois forcé les autographes et les photos à se faire "à la chaîne", laissant à peine aux participants le temps d’échanger avec leur acteur préféré. Par ailleurs, il semblerait que plusieurs photos aient été dérobées alors qu’elles se trouvaient sur les tables... un geste aussi incompréhensible (pourquoi voler la photo d’un acteur avec une autre personne ?) que stupide.

Ambiance et animations

JPEG - 179.8 ko

Entre les panels, et alors que ceux qui avaient des extras étaient convoqués, quelques animations ont été organisées dans la salle principale, manière bienvenue de passer le temps. Comme les années précédentes, un premier quiz a permis de faire gagner aux participants des extras supplémentaires, initiative toujours appréciable. D’autres jeux ont été organisés, notamment par la Radio du Moldu qui avait un stand sur place, et on retiendra un quiz sur la divination très intéressant animé par le professeur Trelawney (Clemy).

JPEG - 233 ko

Comme les années précédentes également, un panel était consacré aux voix françaises (mais seule la voix de Percy, Janieck Blanc, a pu se rendre à la conférence le dimanche), et samedi en fin d’après-midi avait lieu le défilé de cosplay, précédé d’un panel avec deux cosplayeuses, Clemy et Nikita, costumées en professeur Trelawney et Queenie Goldstein. Le défilé de cosplay était particulièrement riche de costumes réalisés pour certains avec grand soin, et pour d’autres plutôt originaux (Fumseck, une élève de Durmstrang...). Les vainqueurs en groupe (Newt Scamander et Tina Goldstein), une joueuse de quidditch de Serpentard et un formidable petit Rogue déguisé en la grand-mère de Neville ont remporté des extras supplémentaires.

L’ambiance était bon enfant, et très amicale. Une grande partie des participants était présente les années précédentes, et retrouve d’un événement Harry Potter à un autre les mêmes têtes. Dans le hall étaient installés, comme les années passées, des stands de vente, à la fois des produits officiels de People Con, des boutiques en ligne (Series Store et Le Reliquaire) et de jeunes créateurs (Fanny Sama) ; boutiques qui ont eu un succès certain. [3]

La soirée

Les échos que nous avons eu de la soirée étaient très positifs : ce moment de la convention en avait déçu beaucoup les années précédentes, et il semble que People Con ait réussi à prendre en compte les critiques pour l’améliorer.

La soirée s’est déroulée en trois temps : d’abord le repas, qui s’est tenu dans un décor de grande salle de Poudlard, avec huit tables d’une dizaine de personnes aux couleurs des quatre maisons, le staff de la convention faisait œuvre de professeurs en bout de salle. Pendant le dîner, les acteurs sont passés de table en table pour discuter avec les participants pendant environ cinq minutes chacun. Un moment privilégié qui a bien sûr ravi tout le monde, même si certains nous ont fait part de quelques réserves : certains acteurs seraient restés plus longtemps que d’autres, obligeant les derniers acteurs à se dépêcher de passer, et la conformation des tables n’aurait pas permis à ceux en bout de rangée de profiter pleinement des acteurs, qui s’asseyaient au centre.

JPEG - 220.6 ko

À la suite de ce dîner, les acteurs étaient libérés, ce qui a pu sembler dommage à ceux qui espéraient passer la soirée en leur compagnie, mais s’explique peut-être par le fait qu’à la soirée de la première édition, tous les acteurs n’avaient pas joué le jeu. Une "coupe des quatre maisons" a alors eu lieu, reposant sur une série de six épreuves (par exemple : retrouver des citations, plonger la main dans une jarre pour trouver des pièces, deviner le goût de dragées de Bertie Crochu...). L’ensemble des avis que nous avons recueillis étaient enthousiastes quant à cette animation, même si certains ont regretté qu’elle ait duré un peu trop longtemps, entre une heure et une heure vingt, ce qui a fini par lasser, et a causé du retard sur le reste de la soirée.

Enfin, troisième moment, le bal à proprement parler, avec musique et danse et semble-t-il un peu de wizard rock, qui s’est fini vers minuit et demi. La soirée ayant pris du retard, certains ont malheureusement dû la quitter avant son terme, étant limités par les transports en commun, mais globalement, tous ceux que nous avons interrogés en étaient heureux.

Bilan

JPEG - 184.4 ko

La convention Welcome to the Magic School III a globalement été une réussite, grâce à une organisation rodée et des acteurs pleins de bonne volonté et manifestement heureux (quoique parfois interloqués - comme Sean Biggerstaff quand il est entré sur scène sous les hourras du public) d’être là. Il est amusant de constater que comme dans chaque convention, ce n’est pas ceux à qui on s’attend le plus qui remportent le plus franc succès, et si Alfred Enoch (qu’on n’appelle manifestement plus Alfie) était la guest-star de la convention du fait de son travail dans How To Get Away With Murder, il est manifeste que Devon Murray et surtout Josh Herdman, ont ravi les cœurs des participants.

Par ailleurs, les critiques faites les années précédentes ont été prises en compte par People Con afin de répondre pleinement aux critères des participants qui nous ont tous fait part de leur satisfaction.

JPEG - 215.7 ko

Les organisateurs n’ont d’ailleurs pas attendu plus tard que la cérémonie de clôture pour annoncer la tenue d’une quatrième édition, avec comme premier invité Devon Murray, et il se murmure que le staff chercherait à inviter deux acteurs des Animaux fantastiques en plus d’acteurs Harry Potter.

— > Retrouvez notre galerie de photos sur Facebook ICI.

Merci à tous ceux qui ont répondu à nos questions lors de la convention et nous ont fait part de leurs avis.

PS :

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez dorénavant soutenir financièrement la Gazette et ses projets sur Tipeee !



[1C’est-à-dire les couples.

[2Mais il faut reconnaître que cette année au moins, contrairement à la première édition, elle connaissait les termes de Harry Potter !

[3Toi qui as acheté la Funko de Ron en pull Weasley, sache que tu m’as brisé le cœur.


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :