Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Trelawney grâce à son « 6ème sens » prévoit Night Shyamalan comme metteur en scène d’un des futurs films.

19 juillet 2006

Les deux mondes aussi bien sorcier que moldu s’intéressent de près aux adaptations des biographies sur Harry Potter et ce sous toutes ses formes. C’est pour cela que la Gazette essaie par tous les moyens d’obtenir quelque information sur les projets à venir ; et qui est la mieux placée pour parler d’avenir que le professeur de Divination de Poudlard, j’ai nommé Professeur Sibylle Patricia Trelawney l’arrière-arrière-petite-fille de la "très célèbre et très douée" voyante, Cassandra Trelawney.

Professeur Trelawney a eu la gentillesse de nous accorder un entretien. Et c’est chez elle en cette période caniculaire que l’interview a eu lieu.

L’équipe de la Gazette entre dans une petite pièce circulaire parfumée à l’encens. Une foultitude de bougies la décore - toutes étaient allumées et les flammes vacillent comme pour nous accueillir. L’équipe est étonnée par cette femme habillée d’un châle vaporeux, orné de paillettes. Elle exhibe fièrement son cou paré de chaînes et de perles mais aussi ses poignets agrémentés de bracelets qui tintent à chacun de ses pas.

Nous sommes interdits de prime abord par sa voix douce et embrumée mais aussi par son langage quelque peu nébuleux - ce qui donnait envie d’annuler l’interview - mais le Rédacteur en chef tenait absolument à ce qu’elle nous donne une information capitale (sous peine d’un licenciement irrévocable).

C’est pour cela que je pris les devants. Avec ma voix caverneuse et ma plume à papote prête à écrire, je lui expose quelques photos de cinéastes réputés et c’est ainsi qu’en frôlant de sa main une photo - celle de M. Night Shyamalan - elle entre dans un état de transe.

« Je vois, je vois... cet homme assister à une conférence de presse... celle donnée par ComingSoon.net »

“Lady in the Water semble être son prochain film... c’est l’histoire d’une nymphe...”

“Rien concernant Harry Potter ?” la coupé-je. Je me dis que ce serait certainement intéressant de voir un cinéaste principalement connu pour mettre en œuvre ses propres scénarios - qui sont pour la plupart fantastiques - adapter les aventures d’un des personnages les plus célèbres de la littérature considérée comme fantastique par les Moldus alors que tout sorcier s’accorde à dire que Harry Potter est le héros de la Littérature.

Toujours en transe, la voix particulièrement effrayante de Madame Trelawney semblait retransmettre les propos du cinéaste

« Vous savez, le monument Harry Potter suit son chemin. Le problème est qu’il s’agit d’un être qui vit et qui se suffit à lui seul. Si le projet arrive à mon lieu de travail, il a besoin d’être transmis à mon staff, d’avoir certains accords pour des adaptations, etc. C’est un processus très complexe. » »

Attendez, ma plume à papote chauffe !! m’écrié-je. Elle fait peine à voir. Ma plume dorée est terne si bien que j’ai dû la remplacer et très vite car Madame Trelawney continuait à palabrer.

« Je n’ai pas rencontré J.K. . On m’a proposé le premier volet mais je préparais au même moment Incassable, ce qui est regrettable. J’aimerais volontiers, mais je pense qu’avant cela, j’adapterais un autre livre. Par ailleurs, à plusieurs reprises j’ai été sur le point d’adapter des livres. »

La question qui se pose est : est-il possible que Monsieur Night Shyamalan soit un ambassadeur du monde Magique tout comme J.K. Rowling étant donné sa grande connaissance sur notre univers ?

Madame Trelawney s’est arrêté net. Ses yeux d’insecte ne semblent pas être revenus à la normale. Mais cela faisait déjà quelques minutes qu’elle s’est tue.

« Merci bien, Madame le Professeur » lui dis-je. L’équipe de la Gazette toujours interloquée s’est décidé à partir. Mais avant que je ne franchisse le seuil de la porte, elle s’était remise à parler de Night Shyamalan.

« Il s’agit d’une interview pour le leaky-cauldron... Il exprime ses regrets de ne pas avoir réalisé le premier volet de la saga si bien que cela le hante mais aussi ce qu’il ferait s’il était assis sur la chaise du metteur en scène pour mener à bien l’un des derniers films relatant la vie de Harry Potter. »

« Ah... c’est donc Night Shyamalan qui a été parmi les premiers à être contacté par la Warner... Ce soit être très frustrant pour Chris Columbus malgré le succès du premier film d’arriver second. » pensé-je.

Trelawney retransmet de nouveau mot pour mot le discours de Night Shyamalan.

« Je suis certainement le plus fervent protecteur du travail d’un auteur et particulièrement ce qui a trait à la magie. Je serais prudent de ne pas tout faire capoter. Il est hors de question que le film soit raté par manque d’effort, ou par manque de soin ou par manque d’attention. J’y sacrifierais tout le temps dont je dispose... Je le chérirais. »

Il me semble qu’il tente de clarifier une phrase de sa précédente interview - « Si cela arrive à mon lieu de travail, il a besoin d’être transmis à mon staff, de signer des accords, etc. »

L’état de transe de Madame Trelawney est à son paroxysme. Cela se voit par ses déambulations incessantes dans la pièce.

« Manquer le tournage du premier volet, Harry Potter à l’école des sorciers me hante. Parce que quelque part, il semble parfait. Une harmonie parfaite au sens propre du terme. Les thèmes qui y sont abordés... la responsabilisation des enfants, un point de vue positif... vous l’avez dit, c’est en parfait accord avec mes croyances. J’adore l’humour que l’on y trouve. Quand j’ai lu le premier Harry Potter, et que je visualisais la manière de l’aborder, j’avais une toute autre image dans la tête. Il y aurait beaucoup de choses en jeu émotionnellement. L’apprentissage de la magie est cruellement nécessaire. Il y aurait tellement de paramètres qui dépendent de cela. En toute sincérité, j’aimerais clôturer la saga, il y a une demande réelle de magie provenant du public en ce moment même. C’est probablement la raison pour laquelle j’ai plongé dedans. Nous sommes tous un petit peu perdu et ce concept de magie est important pour nous. Je trouve les scénarios drôles, très drôles même. Très, très amusement. J’aimerais voir une tension émotionnelle intense... où vous êtes complètement déchirés, parce que le pouvoir est telle une épée double-tranchant... je veux que pendant un instant le public le ressente. Pour se lancer, vous devez être emporté par cette puissance, mais pour faire quoi exactement. »

Au dernier mot de la phrase, elle avait retrouvé son état normal. Elle était décoiffée ce qui lui donnait un côté encore plus effrayant que dans sa démence. L’équipe de la Gazette est ébahie.

Nous la remercions chaleureusement, lui promettant que dès que l’article sera publié, nous lui offrirons une bouteille de Xérès.

Nous partons heureux de cette information plus que révélatrice sur l’avenir des deux derniers documentaires biographiques de Harry Potter. Reste à savoir si Monsieur Night Shyamalan sera apte à recréer fidèlement notre univers.

Merci à Audrey Bardon pour son aide plus que précieuse.


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :