Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Une journée avec l’assistante de J.K. Rowling.

7 février 2007

JK Rowling, vous connaissez ?
Bien sûr, quelle question… l’auteur des célèbres biographies de Harry Potter est aussi connue dans le monde moldu, (pour avoir fait rêver et passionné autant de moldus), que dans la communauté sorcière, (pour avoir osé porter à l’écrit la biographie du plus célèbre sorcier de nos temps en prenant le risque de dévoiler notre monde aux yeux des moldus).

C’est donc tout à fait normal qu’elle reçoive du courrier d’admirateurs (ou parfois des beuglantes du Ministère de la Magie). À votre avis, que se passe-t-il quand elle reçoit toutes ces lettres ?

Fait-elle comme Gilderoy Lockhart en prenant chaque nuit le temps de signer des autographes en répondant à ses fans au risque de faire des nuits blanches ? Ou alors va-t-elle chercher un élève puni à Poudlard afin de lui faire signer les cartes ?

jkrowling_courrier

Eh bien non, ce n’est aucune de ces solutions : la réponse s’appelle Fiddy Henderson, qui n’est autre que l’assistante personnelle de J.K. Rowling, moldue de surcroît.

Il y a quelques années, un magasine moldu du nom de AuthorZone avait publié un article sur cette personne. Aujourd’hui, il réapparaît par le biais du site HarryLatino. Voici donc une traduction pour vous donner une idée de l’ampleur du travail.

Harry Potter a prit le contrôle de ma maison.
Par Fiddy Henderson, Assistante Personnelle de J.K. Rowling

Tout a commencé en août 1999 quand un ami de Bloomsbury m’a demandé si je voulais travailler à temps partiel pour l’auteur J.K. Rowling. J’ai répondu « peut-être ». J’avais déjà entendu parler de Harry Potter par mes enfants, Tom et Kate, qui étaient âgés de 13 et 11 ans à l’époque, lesquels étaient déjà fans et m’avaient persuadé de lire Harry Potter à l’école des Sorciers.

J.K. Rowling m’a appelée quelques jours plus tard et nous nous sommes données rendez-vous au fameux pub Nicolsons à Édimbourg afin de nous connaître. Humble et amiable, telle fut la première impression que m’a donné Jo. À la fin du repas nous nous entendions bien alors nous avons convenu que je l’aiderai principalement pour le courrier des fans, qui grandissait rapidement à cette époque.
J’ai commencé à prendre le premier paquet de Jo, qui était déjà énorme, et je l’ai ramené à la maison pour y travailler une fois par semaine afin de traiter les autres correspondances aussi.

Les choses ont été magiquement rapides après ça. À la fin de l’année Jo a acheté une nouvelle maison à Édimbourgh et elle m’a demandé de mettre en route un nouveau bureau. Nous avons travaillé ensemble afin de choisir les bureaux, les chaises, remplir les étagères et bien sûr, le plus important : un ordinateur et une imprimante. Vers le printemps 2000, Jo avait finit d’écrire Harry Potter et la Coupe de Feu, et nous avons déménagé vers le nouveau bureau pour la grande satisfaction ma famille qui pensait que Harry Potter était en train de contrôler la maison !
Durant cette phase, je me suis convertie en l’assistante personnelle de Jo à temps complet et j’ai eu à mon tour une assistante, Eva, pour m’aider avec les-encore-plus-grandes-poches-de-courriers-de-fans qui arrivaient.

Chaque jour mon travail est différent et varie. Pour un jour typique, je me lève à 6h45 et je réveille ma fille Kate. Nous prenons le petit déjeuner rapidement et je me permets quelques rapides tâches ménagères dans la maison. Après avoir emmené Kate au collège, j’arrive au travail vers 8h15.
Tout d’abord, j’ouvre le bureau et j’allume les ordinateurs. Ensuite, je lis les e-mails et écoute les messages téléphoniques. Heureusement, seuls les personnes avec qui je travaille tout les jours ont notre adresse de courrier électronique, c’est donc toujours important et pas des messages poubelles. Nous passons le reste de la matinée à répondre au courrier que nous recevons. La plupart sont des pétitions pour des bienfaisances, pour des écoles et un grand nombre d’invitations. Eva s’occupe de tout le courrier des fans qui nous arrive par le biais de l’éditeur Bloomsbury. Nous prenons une pause pour manger à midi, ce qui consiste en un sandwich ou un bol de soupe, sur nos bureaux. Durant le reste de la journée, le téléphone est très occupé et je peux être en train d’organiser n’importe quoi : ça va des réunions et des voyages au nettoyage des vitres. Je m’occupe aussi de recevoir des coups de fils pour Jo de diverses personnes, incluant le producteur des films Harry Potter, des acteurs ou les éditeurs de Jo pour les éditions du Royaume-Uni et des États-Unis.

Nous sommes régulièrement en contacte avec l’agent de Jo, Christopher Little, qui se charge de tout ce qui est en relation avec les contrats autour du monde pour les différents livres ou pour les films. Colman Getty, se charge de toutes les affaires publicitaires de Jo, elle aussi est en contact quotidien. Principalement, ils gardent un œil sur ce qui se passe dans la presse et ils aident aussi pour les trois organisations caritatives choisies par Jo. Nous avons régulièrement des réunions pour discuter des futurs évènements, rien de tel pour contrôler le côté journalistique et physique des apparitions de Jo. Depuis que nous avons signé avec une agence de représentation, mon travail c’est un peu allégé et je n’ai plus à traiter directement avec la presse, ce qui prenait énormément de temps auparavant.

Chaque jour, je parle avec Jo des tâches urgentes et je vérifie s’il y a quelque chose que je peux faire pour elle quand elle s’arrête d’écrire. Nous avons une réunion hebdomadaire les vendredis, où nous nous occupons des affaires de correspondance urgente et des documents qu’on lui demande qu’elle doit signer, puis elle passe aussi quelques coups de fils. Jamais il n’y a suffisamment de temps, on dirait que nous sommes en guerre perpétuelle contre nos piles de courriers, qui nous donnent uniquement l’impression de grandir et de grandir encore…

À quelques occasions, j’ai voyagé avec Jo à Londres pour des réunions et pour la présentation de La Coupe de Feu, je l’ai accompagnée dans le Poudlard Express. C’était fantastique, l’intérieur du train était merveilleux et être transportée par cette machine réelle était vraiment une grande expérience.

À la fin de la journée, je fais un nettoyage rapide du bureau, en prenant soin de vérifier que tout est éteint et bien fermé, puis je m’en vais vite chercher ma fille au collège. Une fois à la maison, des fois je descends au club de gym, je joue au tennis avant de préparer à manger, et je lis le journal ou je regarde la télévision avant d’aller me coucher. Un autre jour s’achève. J’aime mon travail et je suis extrêmement chanceuse d’être en train de travailler avec Jo, qui est une patronne très respectée et plus qu’une amie. Elle est toujours très flexible, par exemple, durant les vacances d’été ou si nos enfants sont malades. Chaque jour est tellement différent, que je peux dire avec toute sincérité qu’il n’y a aucun moment d’ennui. Voir Harry Potter grandir et grandir encore a été fascinant et j’espère continuer avec Jo afin de le voir encore.

Quelques curiosités :

- J.K. Rowling reçoit presque 700 cartes par semaine, et elle utilise 400 timbres afin de pouvoir répondre. Un tiers pour le Royaume-Uni, un autre pour l’Europe et le dernier tiers pour le reste du monde. [NDLR : ces chiffres ne sont plus d’actualité, et ont certainement nettement augmenté depuis la publication de l’article original.]
- Parmi les coups de téléphone les plus importants au bureau on retrouve ceux du palais de Buckingham, et une du bureau du Premier Ministre Tony Blair, qui voulait un exemplaire dédicacé pour un ami.
- Les photos dédicacées sont les plus demandées.
- La chose la plus bizarre qu’on lui a demandé était une paire de chaussure usée pour un collège d’Amérique.
- Les cartes les plus lointaines arrivent depuis la Corée, le Japon, la Thaïlande et Hawaï.

Source : HarryLatino.

Vous pouvez retrouver un scan de l’article ICI.


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :